Le chalet des Eaux Vives

Site du chalet des eaux-vives à Abondance

Hommage à Yves Bériot

La Cité de l’Espérance nous informe du décès d’un de ses piliers, YVES BERIOT. Il était entré à la Cité, appelé par son fondateur l’abbé Duvalet en 1954. Les anciens de la SCI se souviennent que c’est Yves qui a assisté à notre Assemblée Générale du 24 Janvier 2004 (quel anniversaire). il nous avait alors présenté la Cité de l’Espérance. L’assemblée a alors acté le principe d’organiser des séjours de vacances au profit des jeunes de la Cité. Après deux ans ponctués de séjours, nous avons élargi notre collaboration en 2006 avec les premiers séjours travaux. Les jeunes ont alors débarrassé le grenier et préparé l’installation de l’isolation du plancher qui a duré en tout quatre ans. Cet échanges entre travaux et séjours de skis s’est poursuivi sans interruption depuis et s’est élargi plus récemment à des réalisations impliquant les ateliers de formation de la Cité situés à ERAGNY (95). Yves n’avait pas oublié ce jour de 2004 et ses suites. Il le rappelait volontiers avec son enthousiasme, sa détermination et sa foi inébranlables à chaque rencontre autour des galettes ou des vœux de la Cité.

Puisse le livret dans lequel il présente les principes et les valeurs de la Cité (la photo ci-dessous) continuer à nous inspirer et à nous donner la force de continuer en son absence. Ce livret fera l’objet d’articles à venir.

Je reproduis ci-après un extrait du message reçu de J.P. Mallerret, l’actuel président du conseil d’Administration de la Cité par lequel il nous annonce la nouvelle du décès de Yves.

Bonjour,
L’Espérance quand vient le temps des séparations, laisse un sentiment de plénitude accomplie.
Cette phrase est issue de la charte de l’Espérance rédigée par Yves BERIOT, re-fondateur de nos deux associations,  elle figure au cœur des Fondements associatifs de la Cité de l’Espérance et de Notre Dame de Montmélian..Elle exprime bien notre état d’esprit au moment où nous apprenons que Yves BERIOT est décédé cette nuit.
Nous pouvons penser qu’il s’était préparé à ce grand passage; la maladie le conduisant, de longue date, à se délester, petit à petit, de tout ce qui n’est pas l’essentiel: l’Espérance. 
C’est en poursuivant sa mission, comme nous le faisons, avec engagement, dans le même état d’esprit, que nous lui rendrons le plus bel homage: 

L’Espérance : un désir, une volonté au cœur des personnes issues de toutes les différences et qui choisissent en commun des objectifs de société pour que les jeunes soient la chance d’aujourd’hui.  
…..

Qui suis-je ? Où suis-je, dans le plan bienveillant de Dieu pour toute l’humanité, et dans son projet, pour chacun de nous ?

Combien de fois je me suis demandé, dans les deuils, à l’heure de la maladie, face au mystère de mon existence, de la vie après la vie, « qui suis-je ? ».

Suis-je un zombi tombé par hasard sur la planète, ou un descendant des singes… ? Mais à partir de quand les singes se sont-ils aperçus qu’ils étaient devenus des hommes, avec la parole échangée, avec des émotions à maîtriser, des projets à réaliser.

Et la créativité dans le domaine artistique, sociale ou mécanique… Dessiner, peindre comme Rembrandt ou bâtir la Tour Eiffel, cela n’appartient qu’aux hommes, à personne d’autre, ainsi qu’inventer et produire des armes, malheureusement.

Faire le beau, le bien, le vrai, obéir à sa conscience est offert à tous les hommes justes, pas simplement aux hommes religieux.

A la question posée à l’Abbé Pierre : « L’Abbé, que sommes-nous venus faire sur la terre ? »,

il a répondu : « Nous sommes sur la terre pour faire dans la liberté l’expérience d’aimer. Aimer qui ? Ton frère le plus souffrant. »

Session de réflexion été 2019

Quelques photos de la session de réflexion de cet été.

Installation des nouveaux éléments de cuisine

Après la fabrication dans l’atelier de la Cité de l’espérance, les meubles ont été transportés par Jean-Paul et Machpro avant l’arrivée de l’équipe de montage. L’équipe comprenait deux jeunes et deux éducateurs.

Quatre jours de travail intensifs ont ainsi suivi les travaux de préparation des murs et des réseaux qui avaient réalisés cet été par Dominique, Philippe et Danièle Girard puis au cours du week-end de livraison des meubles.

Les photos parlent mieux que les discours. Cependant, le droit à l’image (des mineurs de la Cité) nous impose de maintenir cet article dans la partie privée du site. Merci d’en tenir compte si vous rediffusez tout ou partie de ces images.

Travaux de l’été 2019

Le groupe emmené par Céline a encore fait des merveilles cet été au chalet. Le groupe a mis toutes ses compétences variées et son enthousiasme pour refaire entièrement les couloirs et les toilettes du Rez-de-Chaussée. Tout y est passé des murs à l’électricité, tout a été décapé, enduit, repeint ou refait. Les toilettes ont perdu leur couleur orange qui fut, en son temps, une allusion à la construction alors récemment achevée du centre culturel Georges Pompidou de Paris (un temps que les moins de vingt ans …. ), les murs et les couleurs avaient hélas moins bien vieilli que ceux du centre parisien. Nous ne regretterons donc que cette époque et la nouvelle fresque fera bien vite oublier ces souvenirs.

Le salon du premier étage a reçu de nouveaux fauteuils et celui du second second a vu apparaitre de nouveaux canapés et a donc été réaménagé. Merci à Marie Fraize et à Maryse Esprin pour ces dons.

Et un grand merci à Céline, Olivier, Blandine …..

Nouvelles de La Cité de l’Espérance

Nous avons reçu la dernière lettre d’informations de nos amis de la Cité de l’Espérance et sa lecture m’a donné envie de vous proposer de la parcourir.

Elle présente les activités des jeunes durant cet été. Ces témoignages et les photos qui les accompagnent sont autant de signes d’espérance que je vous propose de partager.

Vous y verrez aussi le tableau des réussites dans la formation des jeunes.

Bonne lecture

Lettre d’information de la Cité

L’incendie de la hotte

La hotte de la cuisine a pris feu pendant le séjour de nos amis de VPA. Le feu s’est déclaré alors que les animateurs étaient présents dans la cuisine. Les animateurs ont immédiatement mis en œuvre l’extincteur de la cuisine et circonscrit rapidement l’incendie. Les photos ci-dessous montrent la situation. A noter le noircissement de la gaine qui témoigne de la température atteinte.

L’incident s’est produit alors que l’éclairage était en route mais sans que le moteur ne tourne. Lors d’un séjour récent, G. Fraize avait constaté que le moteur de ventilation ne tournait plus. Les éléments collectés par téléphone auprès des animateurs permet une première analyse de l’évènement. La cause probable de ce départ de feu est sans doute le blocage du moteur qui a provoqué son échauffement. La mise en route de l’éclairage a mis le moteur sous tension, mais le blocage de ce dernier se prolongeant, a conduit à l’échauffement qui a mis le feu aux graisses présentes dans l’espace de la hotte, sur les pales et sur le moteur. Le dernier nettoyage complet de l’intérieur de la hotte étant probablement ancien, on peut même penser que des dépôts de graisse ont contribué au blocage du ventilateur.

Si ces hypothèses se confirment, nous aurons échappé au démarrage du feu sans personne dans la cuisine (éclairage laissé allumé sollicitant donc le moteur) et donc au développement incontrôlé du feu.

Ce nouvel avertissement sans frais doit donc nous inviter, tous, à renouveler notre vigilance vis a vis des risques de feu dans le chalet.

« Older posts

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/9/d404264869/htdocs/leseauxvives/wp-content/plugins/bmo-expo/classes/theGallery.php on line 136