Site du chalet des eaux-vives à Abondance

Catégorie : Histoire

L’histoire du chalet

Hommage à Yves Bériot

La Cité de l’Espérance nous informe du décès d’un de ses piliers, YVES BERIOT. Il était entré à la Cité, appelé par son fondateur l’abbé Duvalet en 1954. Les anciens de la SCI se souviennent que c’est Yves qui a assisté à notre Assemblée Générale du 24 Janvier 2004 (quel anniversaire). il nous avait alors présenté la Cité de l’Espérance. L’assemblée a alors acté le principe d’organiser des séjours de vacances au profit des jeunes de la Cité. Après deux ans ponctués de séjours, nous avons élargi notre collaboration en 2006 avec les premiers séjours travaux. Les jeunes ont alors débarrassé le grenier et préparé l’installation de l’isolation du plancher qui a duré en tout quatre ans. Cet échanges entre travaux et séjours de skis s’est poursuivi sans interruption depuis et s’est élargi plus récemment à des réalisations impliquant les ateliers de formation de la Cité situés à ERAGNY (95). Yves n’avait pas oublié ce jour de 2004 et ses suites. Il le rappelait volontiers avec son enthousiasme, sa détermination et sa foi inébranlables à chaque rencontre autour des galettes ou des vœux de la Cité.

Puisse le livret dans lequel il présente les principes et les valeurs de la Cité (la photo ci-dessous) continuer à nous inspirer et à nous donner la force de continuer en son absence. Ce livret fera l’objet d’articles à venir.

Je reproduis ci-après un extrait du message reçu de J.P. Mallerret, l’actuel président du conseil d’Administration de la Cité par lequel il nous annonce la nouvelle du décès de Yves.

Bonjour,
L’Espérance quand vient le temps des séparations, laisse un sentiment de plénitude accomplie.
Cette phrase est issue de la charte de l’Espérance rédigée par Yves BERIOT, re-fondateur de nos deux associations,  elle figure au cœur des Fondements associatifs de la Cité de l’Espérance et de Notre Dame de Montmélian..Elle exprime bien notre état d’esprit au moment où nous apprenons que Yves BERIOT est décédé cette nuit.
Nous pouvons penser qu’il s’était préparé à ce grand passage; la maladie le conduisant, de longue date, à se délester, petit à petit, de tout ce qui n’est pas l’essentiel: l’Espérance. 
C’est en poursuivant sa mission, comme nous le faisons, avec engagement, dans le même état d’esprit, que nous lui rendrons le plus bel homage: 

L’Espérance : un désir, une volonté au cœur des personnes issues de toutes les différences et qui choisissent en commun des objectifs de société pour que les jeunes soient la chance d’aujourd’hui.  
…..

Qui suis-je ? Où suis-je, dans le plan bienveillant de Dieu pour toute l’humanité, et dans son projet, pour chacun de nous ?

Combien de fois je me suis demandé, dans les deuils, à l’heure de la maladie, face au mystère de mon existence, de la vie après la vie, « qui suis-je ? ».

Suis-je un zombi tombé par hasard sur la planète, ou un descendant des singes… ? Mais à partir de quand les singes se sont-ils aperçus qu’ils étaient devenus des hommes, avec la parole échangée, avec des émotions à maîtriser, des projets à réaliser.

Et la créativité dans le domaine artistique, sociale ou mécanique… Dessiner, peindre comme Rembrandt ou bâtir la Tour Eiffel, cela n’appartient qu’aux hommes, à personne d’autre, ainsi qu’inventer et produire des armes, malheureusement.

Faire le beau, le bien, le vrai, obéir à sa conscience est offert à tous les hommes justes, pas simplement aux hommes religieux.

A la question posée à l’Abbé Pierre : « L’Abbé, que sommes-nous venus faire sur la terre ? »,

il a répondu : « Nous sommes sur la terre pour faire dans la liberté l’expérience d’aimer. Aimer qui ? Ton frère le plus souffrant. »

Ascension 2017

Le groupe de l’Ascension a profité du beau temps pour un séjour de repos et de travail au chalet.
La présence de deux jeunes enfants a préparé la relève, merci à Joan et Georges et leurs parents; Olivier et Rym, Claire et Vincent accompagnés de Jérôme et Laury, Christophe et les anciens, Véronique et Gérard.
Le chalet est donc doté de deux chaises bébé qui leur permettent de manger à table et d’un lit de bébé pliant qui complète le lit à barreaux existant.
La machine à laver ayant encore rendu l’âme, nous n’avons pas renouvelè le miracle des changements de courroies (deux en un an) initiés par Mathieu Flatrès. Il y a une machine neuve… et un grille pain neuf.
Côté travaux:
* Le « trou » qui était apparu dans le jardin a été bouché en changeant tout le tuyau de sortie de la boite de collecte d’eaux pluviales du jardin. L’ancien, posé en 1974 comme le montre la photo d’alors, ayant fini par fuir…Tempus fugit lui aussi.
* Les tuyaux de chauffage et d’eau chaude ont été isolés
* Une seconde rampe a été installée dans l’escalier du second
* Une prise de courant a été installée dehors
* La ventilation extérieure de la chaufferie a été raccordée
* Le mur de la salle à ski a été chaulé et la trainasse* a été aménagée en banc

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
2017-05-25 17.17.59 (Copier)2017-05-25 17.18.31 (Copier)2017-05-25 17.59.39 (Copier)2017-05-26 10.57.06 (Copier)2017-05-26 12.59.12 (Copier)2017-05-26 12.14.25 (Copier)2017-05-25 10.53.36 (Copier)2017-05-25 12.04.13 (Copier)2017-05-25 14.29.31 (Copier)2017-05-25 16.03.29 (Copier)2017-05-25 16.55.16 (Copier)

* Trainasse: conduit de ventilation horizontal

Linteaux de portes

Les portes du chalet sont ornées de magnifiques linteaux.

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
Entree_1741_1.jpgEntree_1741_2.jpgEntree_1741_3.jpgEntree_1741_4.jpgEntree_1741_5.jpgEntree_1741_6.jpgEntree_1741_7.jpgEntree_1741_8.jpgEntree_1845_1.jpgEntree_1845_2.jpgEntree_1845_3.jpgEntree_1845_4.jpgEntree_1845_5.jpgEntree_1845_6.jpg

La fresque

Une fresque datant vraisemblablement du XVIIIème siècle a été découverte sous la peinture du salon du second étage.

Des photos :

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
IMG_0771 (Copier)IMG_0772 (Copier)IMG_0773 (Copier)fresque_2Fresque_1.jpgFresque_2.jpgFresque_3.jpgFresque_4.jpgFresque_5.jpgFresque_6.jpgFresque_7.jpgFresque_8.jpgFresque_9.jpgFresque_10.jpgFresque_11.jpgFResque_12.jpg

 

La fresque du second est maintenant protégée par un plexiglas. Merci d’en prendre soin !

Merci Yves et Guillaume

L’oratoire

ll a été constitué en 1991 à l’occasion de l’anniversaire des 250 ans du chalet.

Jean Touret a alors fait don à Michel Prat d’un de ses « Bounhoummes ».
 

Voir des détails sur Jean Touret

C’est un lieu de calme et de recueillement ouvert à tous

Malheureusement, il n’est pas chauffé !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Le linteau Sud

Description du linteau de la porte principale (entrée sud)

Les inscriptions

On trouve dans le cartouche centrale les lettres suivantes :

J.  : possiblement pour Joseph

H. ou M. : indéterminé, difficile à discerner

F.  : Très vraisemblabement pour Folliet : de nombreuses traces d’une typographie similaire :

  • Dans les documents archives officiels (les Folliet sont notaires depuis 1578 puis maires de la commune entre 1850 et 1870)
  • Sous le porche en montant sur la droite: Un G. F. a une inscription similaire.

Dans 2 médaillons encadre le cartouche :

  • Sur le coté droit : une balance ? Signe du notariat / de la justice ?
  • Sur le coté gauche : une fleur

La date de 18 45 est lisible dans 2 médaillons quadrangulaire au desssus des chapiteaux.

Notes architecturales

Les 2 pilastres sont surmontés de chapiteau de style « Toscan »

Le linteau n’est pas solidaire du reste du mur et est manifestement un rajout surtout visible sur le coté gauche et au dessus.

La couleur et le matériau utilisé pour les pilastres et pour le linteau sont différents

  • pierre rouge du pays pour les pilastres
  • marbre blanc pour les linteaux

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/9/d404264869/htdocs/leseauxvives/wp-content/plugins/bmo-expo/classes/theGallery.php on line 136